dernières brèves - décembre 2009

Publié le

Marseille, 2 décembre 2009
Actuellement la situation de Mumia est dans une position plus précaire que jamais. 
Malgré la décision du Juge Yohn en 2001 qui a converti la peine (capitale) en prison à vie, le journaliste est toujours dans le couloir de la mort de la prison de SCI Greene en Pennsylvanie. 
En 2008, une Cour d’appel s’est prononcée en faveur de la révision du procès sur la seule question de la peine de mort, mais l’Etat de Pennsylvanie a fait appel de la décision devant la Cour suprême des États-Unis.
Le Procureur nouvellement élu, Seth Williams, a précisé qu’après avoir étudié de près le cas, il soutenait farouchement l’exécution de Mumia.
Selon les informations venant des groupes de soutien américains, la Cour suprême serait sur le point de répondre favorablement à l’appel déposé par le procureur. Dans ce cas, il n’y aurait pas d’audience devant jury pour une requalification de la peine. Un mandat d’exécution pourrait alors être signé par le Gouverneur Rendell, parti prenante de l‘accusation dans le procès originel. Pour l’instant nous n’avons pas d’autres éléments qui viendraient étayer cette information.
Juillet 2009
Lors de sa convention (100ème), la NAACP (association nationale pour la promotion des gens de couleurs) a adopté une résolution finale demandant un nouveau procès pour Troy Davis et Mumia Abu-Jamal. Barack Obama était présent.
La NAACP et le collectif de Philadelphie travaillent en commun sur la situation de Mumia.
12 novembre 2009
Une délégation de millitants s’est rendue à Washington pour remettre 25000 lettres au Ministre de la justice dont voici le contenu (traduit par Claude Pujol).
Action à l’initiative des collectifs de Philadelphie et New York, que nous avions relayée par courriel au printemps dernier.
To Eric Holder,
Ministre de la Justice des Etats-Unis d’Amérique
Washington, D.C 20530
Dear Attorney General Holder,
 Nous vous écrivons car nous sommes inquiets et choqués que la Cour Suprême des Etats-Unis ait refusé d’accorder un nouveau procès à Mumia Abu-Jamal en refusant de prendre en compte les préjugés raciaux qui ont présidé au choix des jurés lors de son procès en 1982, ce qui est contraire à la jurisprudence « Batson ». De ce fait, il n’existe plus aucune procédure d’appel possible pour Mumia Abu-Jamal. C’est ce qui nous conduit à nous adresser solennellement à vous avec l’objectif de remédier à cette violation des droits garantis par la Constitution des Etats-Unis et le droit international comme en attestent les mémoires déposés par Amnesty International et de nombreuses autres instances internationales.
Nous vous demandons, et ce dans les meilleurs délais, de mettre en place une commission d’investigation des droits civiques avec l’objectif d’examiner tous les vices de procédure et les nombreux faits entachés de racisme qui ont jalonné le procès de 1982, et qui se perpétuent suite au refus de la Cour Suprême de les prendre en considération. Le délai de prescription ne devrait pas être opposable face au non respect des droits constitutionnels d’Abu-Jamal.
Si nous sommes conscients des différences évidentes entre le cas Mumia Abu-Jamal et celui de l’ancien sénateur Ted Stevens, nous avons toutefois observé avec le plus grand intérêt les actions que vous avez entreprises pour ce dernier afin que ses droits constitutionnels ne soient pas bafoués. Vous avez notamment été particulièrement indigné par le fait que le procureur ait caché à la défense des informations indispensables à son acquittement, violation constitutionnelle manifeste que l’on retrouve dans le procès d’Abu-Jamal.
Mumia Abu-Jamal est un homme connu et respecté dans le monde entier pour son courage, son intelligence et son engagement. Il ne mérite pas moins de considération que le sénateur Stevens : ses droits doivent être respectés ! 
Cordialement, ^^
9 décembre 2009, sortie d’un film sur l’affaire Mumia
Tiger Hill, cinéaste afro-américain, vient de réaliser un film – Barrel of a Gun / Le Canon d’un fusil -
qui sortira le 9 décembre prochain, jour anniversaire de l’assassinat du policier Faulkner et de l’arrestation de Mumia. Ce film propose un scénario volontairement provocateur selon lequel Mumia aurait délibérément préparer cet assassinat. Cette version est d’ores et déjà saluée par Joseph McGill (procureur lors du procès de Mumia en 1982) qui se dit « impatient de voir le film » et « confiant dans l’analyse de Tiger Hill et sa recherche vraiment authentique de la vérité ».
(info collectif unitaire)
L’affaire Mumia Abu-Jamal à l’écran 
Toute ma vie en prison
Dédié à l’affaire Abu-Jamal, ce film primé au festival international de Genève au printemps 2008, présenté au festival de Lyon en octobre 2008 en présence des réalisateurs, de l’avocat de Mumia et de Danielle Mitterrand, vient de se voir décerner le prix Planète et le prix du jury des étudiants lors du festival du film des droits de l’homme qui s’est tenu en mars 2009 à Paris.  
Nous prévoyons l’organisation d’une diffusion d’ici quelques mois. Ce film a été diffusé en juin 2009 au cinéma les 3 Palmes à Marseille en présence du producteur.

Brève à propos de Leonard Peltier
Alors que Leonard Peltier est déjà dans un état de santé inquiétant, après son agression à son arrivée au pénitencier fédéral de haute sécurité de Canaan à Waymart en Pennsylvanie où il venait d'être transféré (janvier 2009), voici que la commission de libération vient renforcer la position du FBI selon laquelle toute personne impliquée dans le meurtre d’un de ses agents ne pourra bénéficier d’une libération conditionnelle et devra finir ses jours en prison.
Leonard Peltier, incarcéré depuis 33 ans, s’est vu refusé en juillet dernier une énième demande de libération. Son cas devrait être réexaminé en juillet 2024. Une demande de grâce présidentielle est en préparation.
sources : Leonard Peltier Defense Offense Committee - http://www.whoisleonardpeltier.info


9 décembre 1981, arrestation de Mumia Abu-Jamal
28 ans d’incarcération, 28 ans de résistance

16 décembre 1976, arrestation de Leonard Peltier 
33 ans d’incarcération, 33 ans de résistance
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article