Mumia Abu-Jamal, la sentence de mort écartée

Publié le

La sentence de mort écartée

Le 11 octobre 2011 la Cour suprême des Etats-Unis à rejeté la demande du procureur de Philadelphie de renverser la décision de la cour d'Appel fédérale du mois d’avril 2011, laquelle avait conclu à l’inconstitutionnalité de la peine capitale

Après le juge Yohn en 2001 qui avait suspendu de façon temporaire et conditionnelle la peine (capitale), la même décision par la cour fédérale de 3ème circuit en 2008 et en avril 2011, c’est la quatrième fois que les Cours déclarent la sentence infligée à Mumia inconstitutionnelle. A chaque fois, le Procureur de Philadelphie avait fait appel de ces décisions.

 « Cette décision est une grande victoire » ont déclaré les avocates de Mumia Abu-Jamal (Christina Swarns et Judith Ritter), ajoutant « qu’elle met fin à trente ans de litiges sur l’équité des audiences qui ont conduit à la condamnation à mort ».

La défense a également précisé que « la constitutionnalité de la peine capitale étant désormais écartée, Mumia Abu-Jamal sera automatiquement condamné à la peine de prison à vie sans possibilité de sortie conditionnelle, à moins que le procureur ne demande un nouveau procès, avec un nouveau jury, pour tenter d’obtenir une nouvelle décision le condamnant à mort ».

sources: Comité Mumia de New York et collectif unitaire sauvons Mumia 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article